Giaux Benoît

Après un diplôme de piano et pédagogie musicale à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie Musicale à Namur (IMEP), Benoît Giaux étudie le chant dans la classe de Greta De Reyghere au Conservatoire Royal de Liège, où il obtient un diplôme supérieur de chant concert avec grande distinction. Il poursuit sa formation auprès de Noelle Barker à Londres.

En tant que soliste, Benoît Giaux chante en Belgique et à l’étranger notamment sous la direction de Jean Tubery (La Fenice), Philippe Pierlot (Ricercar), Guy Van Waas (Les Agrémens), Pierre Cao (Philharmonie de Lorraine), Paul Dombrecht (Il Fondamento), Florian Heyerick (Ex Tempore), Patrick Cohen-Akenine (Les Folies Françoises)… On a pu l’entendre à la Monnaie dans “la Rappresentatione di Anima et di Corpo” de Cavalieri, à l’opéra de Wallonie à Liège dans “le Bourgeois Gentilhomme” de Lully-Molière, au Festival de Wallonie où il chantait le rôle virtuose de Polifemo dans “Aci, Galateo e Polifemo” de Haendel, à l’opéra de Rennes en Appolo dans “l’Orfeo” de Monteverdi, ainsi qu’au festival de Sablé sur Sarthe dans “Sémélé” de Marin Marais.
Parallèlement aux récitals de Lieder et de mélodies françaises qu’il affectionne particulièrement, Benoît Giaux est amené à interpréter les grandes œuvres de concert telles que: les “Requiem” de Mozart, Brahms, Fauré, Duruflé, le Messie de Haendel, Elias de Mendelssohn, la Création et les Saisons de Haydn, Les Carmina Burana de Carl Orff, le Bal Masqué de Poulenc ainsi que la Messe en Si, les Passions, le Magnificat et de nombreuses cantates et messes de Bach dans des festivals tels que ceux d’Ambronay, de Wallonie, d’Aulne, Bruges, Erfurt, Toroella, Chimay, la Chaise Dieu, Tampaa, les Folles Journées de Nantes, Bilbao et Lisbonne…

Benoît Giaux partage actuellement son temps entre sa carrière de chanteur soliste, l’enseignement du chant à l’IMEP , et la direction de La Choraline, Chœur de Jeunes de l’Opéra Royal de La Monnaie dont il s’occupe depuis de très nombreuses années.

Contacter ce professeur